Cercis siliquastrum, sa floraison printanière illumine nos jardins

Magnifique décor des jardins lors de son abondante floraison pourpre printanière, l’arbre de Judée que l’on appelle parfois, gainier est un arbre rustique pouvant atteindre 6 à 8 m de hauteur et à croissance rapide. Affûtez votre coupe-branche et partons pour une petite balade en Judée.

L’arbre de Judée ou l’évocation d’un mythe

L’arbre de Judée est à lui seul une légende. Son nom évoque simplement la région dans laquelle il puise ses origines, la Judée, une partie de l’état d’Israël. L’arbre de Judée alimente bien des légendes.
Le traître Judas se serait pendu aux branches d’un de ces arbres ordinaires dans cette zone du globe, et ses fleurs aux formes de gouttes seraient les larmes du Christ. Même la couleur pourpre de ses fleurs magnifiques serait une allusion à la honte ressentie par le traître.

© tsach - Fotolia.com

© tsach – Fotolia.com

Dans la classification botanique, il est répertorié sous le nom de « Cercis », en allusion à la forme de ses gousses, qui rappelle celle des navettes des tisserands.

Une floraison bien particulière

L’arbre de Judée ne serait certainement pas aussi connu, si ses fleurs n’avaient pas une cette particularité, qui fait le plaisir des yeux dans les jardins dès les premiers jours du printemps. L’éclosion de ses fleurs pourpres précède l’apparition des feuilles, et ces magnifiques gouttelettes sont directement greffées sur les branches sans la moindre tige. Il en résulte une apparence très caractéristique de branches gainées de pourpre, comme si elles avaient été revêtues de fourreaux de soie, de gants joliment colorés. Ce phénomène étrange porte le nom de « cauliflorie ».

Comment planter un arbre de Judée ?

L’arbre de Judée est en général de forme arbustive, bien que certaines variétés puissent atteindre six à huit mètres de hauteur, d’où la nécessité d’un coupe-branche au moment de la taille. Sa croissance rapide et sa longévité sont des caractéristiques à prendre en compte dans le choix de cet arbre pour décorer son jardin. Il est à noter que ses fleurs ne sont pas son seul atout, mais que la couleur dorée et lumineuse de son feuillage automnal, constitue aussi un régal pour les yeux.

Peu exigeant sur la qualité du sol, la rusticité de l’arbre de Judée le rend facile à entretenir. Comme tous les caducs, vous le planterez de préférence en automne ou au début de l’hiver, en veillant cependant à l’absence de gel. Un abondant paillage de son pied permet à la fois d’y préserver une bonne humidité et de le protéger en cas de gel, bien soutenu, qu’il puisse s’accommoder des températures négatives jusqu’à -15°C, en l’absence de vent.

L’arbre de Judée peut être agréablement mêlé à d’autres espèces arbustives, mais c’est en plantation isolée que sa silhouette élégante se révèle le mieux.
La taille n’est pas indispensable, mais peut être pratiquée au printemps juste après la floraison. Elle permet alors d’équilibrer la ramure ou de limiter la croissance de l’arbre de Judée. Ne le taillez jamais à l’automne, car les fleurs apparaissant sur le bois de l’année précédente, une telle taille vous priverait du spectacle de sa floraison à l’occasion du printemps suivant.

Coupe-branche ou élagueur, comment tailler ce bel arbre ?

La taille n’est pas obligatoire pour cet arbre qui prend de jolies formes si on l’oublie. Toutefois, la taille peut être nécessitée par un jardin un peu étroit. Il sera alors utile d’en limiter la croissance tout en remodelant sa jolie silhouette.

Dans ce cas, il vous faudra utiliser le coupe-branche pour redessiner la structure, sitôt la floraison terminée. Un conseil : il est préférable d’utiliser un coupe branche à crémaillère pour obtenir une taille optimale et facile.

S’il ne vous est pas possible de le tailler à ce moment-là, il est préférable alors de ne couper qu’une branche sur deux. La floraison se faisant sur les branches de l’année passée, vous éviterez ainsi de vous priver de fleurs au printemps suivant.

Pour les jardiniers en quête d’insolite, sachez qu’il existe une variété d’arbre de Judée aux fleurs d’un blanc immaculé, beaucoup plus rare que l’arbre de Judée commun aux fleurs rose-pourpre.

Pour en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *